GTM tips #1 – Modifier vos landing pages selon la provenance des internautes

Étonnamment mon blog connait ces derniers temps un regain de trafic, alors même que je n’ai rien publié depuis un an… J’en profite donc pour reprendre un peu de service et partager quelques astuces que j’utilise fréquemment avec Google Tag Manager.

Dans ce post, je vais montrer comment adapter facilement des landing pages selon leurs sources de trafic. L’intérêt est simple : d’une campagne publicitaire à une autre, la cible est rarement homogène, quelques éléments de personnalisation sur la page de destination/conversion feront souvent toute la différence.

1. Créer une balise HTML personnalisée

Pour l’exemple, nous allons customiser cette page pour un public plutôt adepte des chiens et un public plutôt adepte des chats. Selon la source, le baseline du blog sera modifiée et une image de chat ou de chien sera affichée pour séduire le visiteur selon sa préférence. Évidemment cet exemple est parfaitement bidon et vous ne gagnerez rien à le reproduire. :)

img

On utilise jQuery par praticité. La librairie peut-être chargée en amont sur le site ou bien directement dans la balise HTML de GTM.

Nous créons donc simplement une balise HTML personnalisée avec le code suivant :

<script>
 jQuery(document).ready(function() { 
    jQuery('#site-description').text('Le blog webmarketing qui aime les chats !');
    jQuery('.entry-title').append('<img src="/files/demos/cat.jpg">');
 });
</script>

Ainsi que sa déclinaison pour les amis des chiens :

<script>
 jQuery(document).ready(function() { 
    jQuery('#site-description').text('Le blog webmarketing qui aime les chiens !');
    jQuery('.entry-title').append('<img src="/files/demos/dog.jpg">');
 });
</script>

2. Configurer les règles de déclenchement

Reste maintenant à exécuter ces balises dans les circonstances souhaitées. Dans notre exemple, nous supposons que vos campagnes soient correctement trackées et qu’un terme distinctif dans les paramètres d’URL puisse être utilisé comme règle de déclenchement.

Deux règles sont donc créées sur ce modèle :

demo

2. Exécution

Nous disposons désormais de deux déclinaisons de notre article, l’une pour les adeptes de chiens, l’autre pour les adeptes de chats :

– Cat Lovers : …/?catlovers

– Dog Lovers : …/?doglovers

L’exemple peut paraitre trivial, mais utiliser GTM pour ce genre de trick trouve de nombreuses justifications : flexibilité, absence de MEP, éviter de dégeulasser le code, garder la main sur les modifs « marketing », etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *